REVIEW The Witch Hunter, Tome 1: Witch Hunter

155

Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Elle et son meilleur ami Caleb sont membres de la garde d’élite du roi, destinés à éradiquer la sorcellerie et à livrer à la justice ceux qui la pratiquent. Et, à Anglia, la sentence pour sorcellerie est sévère : la mort sur le bûcher. Mais un jour, Elizabeth est elle-même accusée d’être une sorcière. Elle est arrêtée et jetée en prison. Quelques heures avant de périr sur le bûcher, Elizabeth reçoit un visiteur inattendu : Nicholas Perevil, le sorcier le plus recherché du pays…

 

 

 


REVIEW

Nouvelle review, pour un livre encore récent en France, un peu moins aux États-Unis. Je suis tombée sur le livre lors d’une journée en ville, et je n’ai pas su m’empêcher de l’acheter (en même temps la couverture est vraiment belle!). De plus, le résumé fait vraiment envie, et c’est la première fois que je lis un livre dans l’intrigue se passe dans ce contexte.
L’histoire se passe au XVIème, mais on l’oublie rapidement : pas de demoiselle en détresse appartenant à la noblesse, pas de bonnes manières, on suit simplement la vie d’une jeune fille de 16 ans qui passe sa vie à chasser les sorcières, bien qu’étant l’une des seules filles dans sa condition. Comme tout bon livre de ce genre, sa vie prend un tournant radical quand elle est elle-même accusée de sorcellerie, donc assez prévisible au final. Tout aussi prévisible, elle se retrouve à devoir aider des sorciers si elle veut survivre. Ça fait quelques point assez prévisibles, mais l’histoire en elle-même reste prenante, à tel point que je l’ai lu en une demi journée.

Comme dans tout livre Young Adult qui se respecte, Elizabeth va trouver l’amour, mais contrairement à dans certains livres, rien n’est précipité, et c’est tout sauf niais : tout ce que j’aime. Cette partie n’ai pas du tout forcée, même si on la voit arriver depuis le début.
Autre point que j’ai trouvé un peu trop prévisible : l’identité du « grand méchant » de l’histoire, que j’ai deviné bien avant qu’elle ne soit révélée, ce que j’ai trouvé dommage parce que j’adore avoir du mal à deviné ce point des intrigues, ça me donne encore plus envie de lire le livre pour le découvrir. Bon là du coup j’avais hâte d’arriver à cette partie du livre pour voir si ma théorie se vérifiait (et j’avais raison!!).
Néanmoins il y a beaucoup de surprises tout le long du livre, donc on se remet rapidement de ces points un peu trop prévisibles. Et puis tous les personnages sont attachants, et aucun ne semble laissé de côté comme on peut l’observer parfois, lorsque les personnages principaux passent au-dessus de tous les autres.

Dans l’ensemble c’était vraiment une bonne lecture, que je recommande à tous les amoureux de livres, et dont je pense acheter la suite lors de sa sortie en France (va falloir tenir jusqu’en 2017!), même si je pense la lire sur ma liseuse en VO bien avant, seul l’avenir nous le dira !

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00

Publicités

5 réflexions sur “REVIEW The Witch Hunter, Tome 1: Witch Hunter

  1. […] Un premier roman qui te donne très envie Cette question sera assez simple pour moi, puisqu’il y a quelques temps j’ai acheté The Witch Hunter, qui est le premier livre de Virginia Boecker, et dont le résumé me fait vraiment envie. Je l’ai d’ailleurs pris dans ma valise, et je vous donne mon avis ici. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s