Mara Dyer, Tome 1: The Unbecoming of Mara Dyer de Michelle Hodkin

Lecture VO 

Mara Dyer ne pense pas que la vie puisse devenir plus étrange encore en s’éveillant dans un hôpital, sans aucun souvenir des événements qui l’on amenée là.
ELLE LE PEUT.
Elle ne croit pas que la mort de ses amis ne soit qu’un accident.
ELLE A RAISON.
Elle ne pense pas pouvoir tomber amoureuse après tout ce qu’elle a dû endurer.
ELLE SE TROMPE.
Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu’au jour où elle s’éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l’accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis.
Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches.
Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s’installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l’accident. Mara a l’impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes.
Mais que lui arrive-t-il? Est-elle en train de devenir folle ?
QUI EST VRAIMENT MARA DYER ?


“Thinking something does not make it true. Wanting something does not make it real.”

Ce livre fait partie de ma wishlist depuis maintenant des mois. Je sais que j’arrive un peu après tout le monde puisqu’il a été publié il y a quelques années déjà, mais c’est plutôt habituel chez moi donc c’est pas grave. J’avais un vague souvenir du résumé que j’avais lu il y a quelques temps, ce qui m’a permis de rentrer dans ma lecture plus ou moins à l’aveuglette.

Mara Dyer se réveille à l’hôpital, sans aucun souvenir de ce qui a pu l’amener à finir là. Entourée de sa famille, elle apprend qu’elle se trouvait dans un vieux bâtiment avec ses amis lorsque celui-ci s’est écroulé; elle est la seule survivante. Cette nouvelle soulève plusieurs questions: que faisaient-ils dans ce bâtiment dont il sont pourtant interdits d’approcher ? Pourquoi est-elle la seule survivante ? Que leur est-il arrivé là-bas ?
Désireuse de reprendre sa vie en main malgré la mort de ses amis, elle convainc ses parents à déménager. Mais une fois arrivé à Miami, Mara se rend compte que sa vie ne reprend pas son court normal pour autant, et le fait que Noah Shaw s’intéresse à elle n’arrange pas ses affaires.

Dès le début du livre j’ai beaucoup aimé le personnage de Mara, même si je me rend compte que je ressentais surtout de la pitié à son égard mais qu’au fil de l’histoire j’ai fini par vraiment m’attacher à elle. Je l’ai trouvé vraiment forte malgré tout ce qui lui ai arrivé en peu de temps. Même si sa vie est presque littéralement un enfer, elle ne baisse pas les bras, mais on voit bien qu’elle aimerait que sa vie redevienne normale. Mais se reconstruire après un tel drame n’est jamais simple, encore plus quand on a l’impression de perdre la tête.
Noah Shaw, quant à lui, est le cliché type du personnage masculin YA par excellence: bad boy qui fait craquer toutes les filles du lycée et qui, étrangement, s’intéresse à Mara dès son arrivée au lycée, sans oublier qu’il se révèle être bien plus qu’un badboy. Personnage cliché donc. Pourtant ça ne nous empêche pas de tomber sous son charme, bien au contraire.

lovez

Et puis dois-je préciser qu’il a un accent anglais ? Je sais que j’ai une préférence pour l’accent américain, mais au milieu d’une mer d’Américains, je dois dire que ça a son charme (en tout cas quand je l’imagine).
Sous ses airs de badboy il est quelqu’un de très intelligent, charmant, sensible et attentionné. Il est terriblement sexy, et il le sait très bien, donc c’est assez difficile de lui résister (croyez moi, tout comme Mara j’ai essayé).
Est-il en phase pour devenir un bookboyfriend ? Rien qu’en ayant lu ce livre je peux vous dire que oui. La suite de la trilogie répondra à cette question, mais pour moi ça ne fait aucun doute.

“He didn’t look like the same person who picked me up this morning. Noah–sarcastic, distant, untouchable Noah–cared. And that made him real.”

Je dois dire que j’ai été un tout petit peu déçue, car je m’attendais à un peu plus de paranormal et moins de romance. Je savais qu’il allait y avoir une romance, c’est écrit noir sur blanc dans le résumé, mais je ne pensais pas que ça prendrait autant de place dans l’intrigue du livre. Heureusement, ça n’avait rien de niais (sauf peut-être à quelques passages), mais quand même. Dès la première rencontre entre Noah et Mara je n’ai pas pu m’empêcher de les shipper. Parce que oui, malgré le fait que Mara fasse tout ce qu’elle peut pour lui résister, on voit bien qu’elle n’ai pas moins attirée par lui.
Pour revenir sur le fait que je m’attendais à un peu plus de paranormal, je me rend compte que ce tome était principalement une présentation des capacités de Mara, mais aussi en partie celles de Noah, mais j’aurai quand même aimé qu’on en voit un peu plus. D’autant plus que même si Mara met pas mal de temps à comprendre ce qu’il lui arrive (presque tout le livre), ses ‘pouvoirs’ sont facile à deviner, contrairement à ceux de Noah auxquels je ne m’attendais pas du tout ! Le fait que le côté paranormal de cette saga soit aussi peut présente dans ce tome m’a parfois donné l’impression de lire un roman contemporain, jusqu’à ce qu’une nouvelle apparition des capacités de Mara arrive pour nous rappeler que non, il s’agit bien d’un roman classé ‘paranormal’.

Je crois que mon plus gros problème avec ce livre, outre la romance un poil trop présente à mon goût, était le fait que la majorité du livre soit vraiment prévisible: les pouvoirs de Mara sont vraiment faciles à deviner, on voit sa relation avec Noah arriver à des kilomètres (ça encore à la limite ça passe), on devine assez facilement ce qu’il s’est passé la nuit où le vieux bâtiment s’est effondré même si on ignore une partie des détails. Bref: les plus gros points de ce livre sont quand même assez faciles à deviner.
J’ai trouvé ça vraiment dommage puisque le livre en lui-même est assez addictif: une fois ma lecture commencée, je ne pouvais plus le lâcher, résultat je l’ai terminé en une journée. Michelle Hodkin a une plume vraiment fluide et sa manière d’apporter des éléments à son roman nous maintient accrocher au livre.

addicted

Au final, malgré une romance un peu trop présente, une intrigue un peu trop prévisible et clichée, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Certes ce n’est pas le livre (ou plutôt la lecture) de l’année et ce n’est pas non plus un coup de cœur, mais j’ai extrêmement hâte de découvrir la suite !

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00


▬ Infos sur le livre

  • Nombre de tomes: 3 tomes
  • Livre disponible en VF: Oui (Qui est Mara Dyer? aux éditions Panini)
  • Nombre de pages: 464 pages
  • Niveau d’anglais: Abordable pour tous
Publicités

Une réflexion sur “Mara Dyer, Tome 1: The Unbecoming of Mara Dyer de Michelle Hodkin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s