Percy Jackson and the Olympians, tome 5: The Last Olympian de Rick Riordan

368Lecture VO

Toute l’année, Percy et son armée de demi-dieux se sont préparés à affronter les Titans. L’heure est venue. Les troupes de Cronos avancent vers Manhattan où l’Olympe est en danger. Tandis que Percy et ses amis luttent, ils savent que le temps est compté. La prophétie va s’accomplir: Percy prendra une décision qui condamnera ou sauvera le monde…


Dernier tome de la saga Percy Jackson and the Olympians ! Avec l’énorme coup de cœur que j’ai eu pour The Battle of the Labyrinth, j’avais placé la barre assez haute pour ce tome, et disons que je pense l’avoir mise un peu trop haute.. Ce livre n’a pas été une déception, bien au contraire, mais le tome précédent reste malgré tout mon favori de la série.

La menace de Cronos se resserre de plus en plus tandis que le 16e anniversaire de Percy approche à grands pas. Le camp de demi-dieux est sous tension, tous se prépare à l’affrontement final contre l’armée du titan. L’Olympe est également sous tension avec la menace de Typhon, libéré après des siècles enfermé, faisant des ravages sur son chemin à travers les États-Unis.

Ce qu’on peut dire déjà sur ce livre c’est qu’on a pas le temps de s’ennuyer en le lisant ! Contrairement à beaucoup de livres où le combat final se passe pendant la seconde moitié, voir le dernier quart, ici l’on a droit à un champ de bataille pendant plus de 3/4 du livre. Honnêtement, même plus d’une semaine après avoir fini le livre je ne sais pas si ce détail m’a plu ou non… Dans un sens c’est une bonne chose parce que ça ne donne pas l’impression que c’est trop précipité, mais en même temps le fait d’avoir presque que du combat dans ce livre, ça peut être un peu trop. Donc je reste un peu bloquée là dessus.

dwgif

J’ai adoré chacun des personnages présents dans ce livre, ce qui est assez rare puisqu’il y en a toujours un pour m’énerver, mais ce n’était ici pas le cas (même Luke pour vous dire !). Bien que tous différents, tous ayant leur propre caractère et ayant la plupart du temps tendance à ce battre pour n’importe quoi, la menace que représente Cronos les oblige à laisser leurs querelles de côté pour se battre, et malheureusement tous ne survivront pas à cet ultime affrontement. Et non, je n’ai pas versé ma petite larme ! Je ne connaissais pas assez les personnages morts pour les pleurer, mais c’est sûr que ça fait quand même mal au cœur, surtout quand on a un roman entièrement du point de vue de Percy et qu’il voit ses amis se faire tuer…

Les dieux sont un peu plus présents dans ce tome que dans les précédents, ce qui change de toutes les fois où l’on ne fait que les mentionner sans jamais les voir. Le fait que cette guerre les touche de plus près les oblige à sortir de leur ‘refuge’. Je sais qu’ils n’ont pas le droit d’interférer avec les héros, mais j’aurais vraiment aimer les voir beaucoup plus au court de cette saga, qui est, après tout, basée sur les mythes grecs, donc sur les dieux de l’Olympe !

“I will deny I ever said this, of course, but the gods need heroes. They always have. Otherwise we would not keep you annoying little brats around.”

J’ai vraiment aimé en découvrir encore plus sur le passé de Nico et sa sœur, même si l’on ne sait pas encore tout (en tout cas j’ai l’impression que tout n’a pas encore été révélé). Nico est définitivement devenu mon personnage préféré (désolée Percy). J’ai vraiment hâte de le retrouver dans Les Héros de l’Olympe, que je compte lire cette année #sijetassuremanon. J’aime particulièrement le fait qu’en apparence il passe pour quelqu’un qui ne laisse rien l’atteindre et qu’en vrai c’est un bisounours qui mérite tellement mieux comme vie.

Et on en parle (attention spoilers !) de l’arrivée du couple Percy/Annabeth ?! Pour ma part je l’attend depuis le début de la saga, parce que oui, je les ship depuis le début, et vous pouvez pas imaginer dans quel état j’étais quand ils se sont enfin mis ensemble. Pas que ce soit la chose la plus importante de toute la saga, bien loin de là, mais je n’en pouvais plus d’attendre (4 tome et demi c’est long mine de rien…).

15451534

“And it was pretty much the best underwater kiss of all time.”

Pour ce qui est de la fin du combat, je n’avais absolument rien vu venir ! Pourtant on pourrait penser le contraire vu que l’on a (enfin) eu droit à la prophétie entière concernant les 16 ans de Percy. Je n’ai deviné la fin du combat… Que 3 lignes avant. En y repensant on avait eu quelques indices depuis le tome précédent, mais non, je me suis fait avoir. Pour vous dire à quel point j’étais plongée dans ma lecture et que je n’ai absolument rien relevé… oops.

Ce dernier tome a été tout ce que j’espérais, mais peut-être en un peu moins bien. Comme je l’ai dit au début, j’ai eu un énorme coup de cœur pour le quatrième tome, qui reste à mes yeux le meilleur de la saga, et qui m’a fait placer la barre assez haute pour cet ultime livre. Le livre en lui-même cloture parfaitement cette série incroyable, et l’on sent qu’il va y avoir une suite, mais pour ceux qui souhaiteraient s’en tenir à Percy Jackson je pense que ça ne poserai pas de problème (sauf pour moi, je veux absolument savoir la suite). Une très bonne fin donc, pas exactement comme je l’espérais, mais bonne quand même !

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00

Publicités

4 réflexions sur “Percy Jackson and the Olympians, tome 5: The Last Olympian de Rick Riordan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s