Confess de Colleen Hoover

367Lecture VO

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin.
Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.
Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait.
Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…


Comme vous avez pu vous en rendre compte si vous avez lu ma PAL pour ce mois-ci, c’était pas du tout prévu que je lise Confess. Il faisait parti de mes envies depuis quelques mois déjà, Colleen Hoover étant une auteure dont j’entend beaucoup parlé et que je n’avais jamais lu jusqu’à maintenant. Disons que j’ai un peu craqué après avoir vu le trailer de la série (prévue pour début avril). Je me suis donc lancée dans Confess, qui ne fait pourtant pas parti de mon genre de lecture de prédilection.

“There are people you meet that you get to know, and then there are people you meet that you already know.”

Auburn Reed a une vie plutôt compliquée mais qu’elle gère du mieux qu’elle peut. Elle est arrivée à Dallas quelques semaines plus tôt, et fait de son mieux pour mettre de l’argent de côté pour payer son avocat dans une affaire encore secrète au début du livre.
Owen Gentry est un artiste mystérieux gérant la galerie d’art ‘Confess’ où les gens y laissent leur(s) confession(s) dont il s’inspire pour ses peintures. Il cache beaucoup de secrets, qui seront dévoilés tout au long du livre.

15828739“I’ll love you forever. Even when I can’t.”

C’est un panneau HELP WANTED sur la porte de la galerie d’Owen qui va attirer l’attention de Auburn, et toujours preneuse pour se faire un peu d’argent pour payer son avocat, elle va entrer et faire la connaissance d’Owen. Dès le début on voit bien qu’il va y avoir quelque chose entre eux, mais malgré tout leur relation se développe doucement. Ils flirtent et se cherchent sans cesse, mais ça s’arrête là pendant une partie du livre. On sent qu’il y a une compréhension mutuelle, bien qu’en apparence très différents, ils ont beaucoup de points communs qui les rapprochent.
Des années après avoir perdu son premier amour, on voit bien que Auburn n’a jamais réellement ressenti ce genre de sentiments pour quelqu’un d’autre, et que sa vie sentimentale n’a jamais été la priorité dans sa vie. Mais beaucoup de choses vont changer après sa rencontre avec Owen.

« “Oh my God,” I whisper. I think I might have a crush on that boy. »

J’ai juste trouvé ça un peu dommage qu’on découvre ses secrets assez rapidement (en tout cas avant la moitié du livre) et qu’après on voit juste son personnage évoluer en fonction des choix qu’elle doit faire. C’est pas vraiment énorme, mais j’aurai vraiment aimé en découvrir encore plus sur elle (oui, j’en demande toujours plus).

Dès le premier chapitre du point de vue d’Owen, son personnage m’a vraiment intrigué. On se rend rapidement compte qu’il connait Auburn, ne serait-ce que de vue, et pendant ma lecture je n’ai pas arrêté de me demander comment et pourquoi. Au début son côté mystérieux et secret m’a fait imaginer le pire, même si c’était évident qu’il n’était pas une mauvaise personne. Je pense que je suis moi-même tombée amoureuse de lui. J’ai beaucoup aimé comment son personnage a évolué au fil du roman, chacun des secrets révélés sur lui m’a vraiment surpris, et je voulais toujours en savoir plus sur lui.

« I’m losing track of the lies I’m telling her, and lying to someone like her isn’t normally something I would do. But I didn’t know how to tell her the truth. I was scared to let her go »

Comme je l’ai dit un peu plus haut, c’est le premier livre de Colleen Hoover que je lis, et ce sera certainement pas le dernier ! Je suis tombée amoureuse de sa plume aussi fluide qu’addictive. J’ai eu beaucoup de mal à me décrocher du livre et j’enchaînais page après page sans même m’en rendre compte !

books-are-entertaining1

L’histoire était vraiment belle, la romance magnifique sans pour autant rentrer dans le nian-nian, et je n’ai pas vu passer les 300 pages que je terminais déjà le livre et pleurais toutes les larmes de mon corps pour l’avoir lu aussi rapidement (comparé à mon rythme de lecture ces derniers temps). Les personnages étaient vraiment attachants et intéressants, et leur évolution en fonction de leurs choix et de leurs secret qui se dévoilent était vraiment surprenante.
Depuis notre première rencontre avec Trey et Lydia je me suis dit que j’allais les détester, et ça n’a pas manqué ! Mère comme fils sont des personnes qui profitent du malheur des autres et utilisent les arguments les plus égoïstes pour obtenir ce qu’ils veulent. De plus ils sont des personnes détestables, ils se comportent comme si leurs actions étaient tout à fait normales et bénéficiaient à tout le monde quand il savent pertinemment qu’ils sont les seuls à en profiter. Je déteste ce genre de personnes.

raw

Après avoir entendu autant de bien de ce livre, je me doutais que j’allais aimer ce livre, bien que les romans contemporains ne soient pas ce que j’aime le plus, mais je ne pensais pas aimer à ce point ! Ce livre a été un réel coup de cœur pour moi, ce qui est vraiment rare pour les romans de ce genre. C’est un 5/5 pour moi.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx

Publicités

2 réflexions sur “Confess de Colleen Hoover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s