Will & Will de John Green et David Levithan

342Lecture VF

Will Grayson se méfie des sentiments. Les histoires de cœur portent la poisse, tout le temps. Alors dans la vie, autant se faire discret. Son meilleur ami, Tiny Cooper, est à la fois une bénédiction et une vraie plaie : ami fidèle et rayonnant, il est aussi ouvertement gay que corpulent et n’a pas l’habitude de passer inaperçu.
À l’autre bout de ville, un adolescent en pleine déprime assume mal sa différence. Le hasard veut qu’il se nomme lui aussi Will Grayson…

Sublime roman initiatique à deux voies sur l’amour adolescent, l’homosexualité, la colère, la souffrance et l’amitié.
Par deux auteurs complices qui unissent leurs talents et leur sens de l’humour avec une énergie débordante. John Green est l’auteur du best-seller international Nos étoiles contraires, de Qui es-tu Alaska? et de La face cachée de Margo.


Je continue dans ma lancée des livres de John Green avec Will & Will, qui me fait de l’œil depuis quelques années déjà. J’ai pour objectif de lire plus de romans contemporains cette année puisque je voue un amour trop obsessionnel pour le Fantasy et la Science fiction et que je dois vraiment lire autre chose. Donc pourquoi Will & Will ? Parce que le sujet m’intéressait vraiment beaucoup (et que l’histoire m’intriguais au plus haut point).

Le livre alterne les points de vue de deux garçons prénommés Will Grayson; ils n’habitent pas au même endroit, ne se sont jamais croisés, ne se connaissent absolument pas du tout et n’ont à priori rien en commun si ce n’est leur nom. Bien sûr, comme on peut le prévoir, leurs chemins vont finir par se croiser et leur rencontre changera pas mal de choses dans leur vie ainsi que dans celle de certains de leur proche. J’ai trouvé ça dommage que ce point soit si prévisible, mais bon on ne peut pas tout avoir…

Le premier Will Grayson ne sait pas ce qu’il veut, passe son temps à éviter de ressentir le moindre sentiment qui le pousserait hors de sa zone de confort, ce qui l’aveugle sur pas mal de points et le rend assez souvent pénible (je me suis surprise à plusieurs reprises à vouloir lui en mettre une, c’est pour vous dire !), l’autre Will Grayson sait qui il est, mais a du mal à s’accepter tel qu’il est et ressent toujours tout au plus haut point.

“I am constantly torn between killing myself and killing everyone around me.”

Après leur rencontre, nos deux Will auront pour seul lien Tiny Cooper, meilleur ami du premier, un nounours géant qui assume pleinement son corps et son orientation sexuelle, mais qui peut aussi se montrer très égocentrique et parfois un peu énervant sur les bords, mais on l’aime quand même et on veut le protéger à tout prix.

sam_perfection

Je vous avoue que pendant le premier tier du livre j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, il n’y avait pas grand chose qui retenait vraiment mon attention, mais l’intrigue en elle-même était tellement intéressante malgré tout (on en apprenait vraiment beaucoup sur les personnages et ça nous permettait aussi de découvrir les circonstances de leur rencontres) que j’ai continué, et je n’ai pas été déçue de la suite ! Les deux tiers restants du livres sont remplis de rebondissements, même si certains étaient assez prévisibles, et les relations de nos personnages évoluent de façon plutôt surprenante.

“It’s hard to believe in coincidence, but it’s even harder to believe in anything else.”

C’est assez difficile d’en dire plus sans vous spoiler ce qu’il se passe, mais sachez que j’ai trouvé ce livre à la fois drôle et bouleversant, les personnages (bien qu’un peu casse pied par moments) sont vraiment attachants.

Des sujets importants sont abordés dans ce livre, comme l’homosexualité et la dépression, sans pour autant partir dans le cliché (en tout cas je n’ai pas du tout trouvé ce livre cliché). L’alternation dans les points de vue des deux Will nous permet de suivre leur histoire et de comprendre certaines choses chez l’autre qu’un livre à un seul point de vue n’aurait pas été capable de faire.

Tout comme dans Qui es-tu, Alaska ? on se rend compte de certaines choses, le fait d’être plus ou moins du même âge que les personnages nous fait prendre conscience de points importants auxquelles on ne pense pas forcément. L’adolescence est un moment difficile pour tout le monde, et personne n’échappe à la règle, c’est le moment des premiers amours, des premières déceptions et de la découverte de soi, ce que ce livre dévoile avec une très grande justesse.

“Maybe there’s something you’re afraid to say, or someone you’re afraid to love, or somewhere you’re afraid to go. It’s gonna hurt. It’s gonna hurt because it matters.”

J’ai été un peu déçue par la fin, j’ai eu l’impression qu’elle était inachevée et bâclée, j’attendais plus, même si les circonstances du final du livre étaient prévisibles dès les 50 premières pages du livres. Même si je ne suis pas une grande lectrice de romans contemporains, je vous conseille vraiment Will & Will (tous les livres de John Green d’ailleurs) qui est vraiment une belle leçon de vie. J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui a d’ailleurs était un coup de cœur. En tout cas c’est un 4,5/5 pour moi !

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00

Publicités

3 réflexions sur “Will & Will de John Green et David Levithan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s