The Viking Assassin, tome 1: City of Skies de Farah Cook

355Lecture VO

ONE GIRL. A DEADLY QUEST. AN EPIC JOURNEY.
In the post-apocalyptic dystopian nation known as Triangle of Peace, Nora Hunt, a Norse descendant, has just embarked on the deadly quest to discover the ancient Viking mystery of the hidden Shadowislands. At sixteen years old, the skilled young warrior joins an elite band of sword-wielding treasure hunters—the Jarl Raiders. They will fight the dangerous battle for the Shadowislands against the competing Rognvald Dynasty, a group of Dark Raiders led by the mysterious Frederick Dahl. When Nora learns the Viking gods blessed her with special powers, the stakes are higher than ever to claim the heavenly kingdom and crown. But can she overcome her romantic feelings for Frederick, who seems to both threaten and protect her? Or will she fall in love with the charming boy who just happens to be her worst enemy, jeopardizing her claim to the historic Viking legend?

Follow Nora Hunt’s action-packed adventure as she fights deadly beasts that guard the ancient myth of the Shadowislands in this epic fantasy saga, throbbing with battles between Viking clans.


L’auteur m’a envoyé l’eBook de ce livre il y a quelques semaines en échange d’une chronique publiée à sa sortie (qui était hier)

J’avoue qu’en lisant le résumé de ce livre j’ai eu un peu peur, puisque ça me semblait beaucoup d’éléments pour un livre de 250 pages environ. Au final j’ai été agréablement surprise, d’autant plus qu’en vérité le résumé du livre est littéralement un résumé, et il vous spoil tout le livre (on aime!). En lisant City of Skies j’ai réussi à mettre ce détail de côté, j’ai même réussi à complètement oublier le résumé (ce qui est assez incroyable en soi) et ça m’a donc permis d’être surprise pendant ma lecture.

On suit donc l’histoire de Nora Hunt, jeune fille de 16 ans habitant à l’Est du « Triangle of Peace », une nation divisée en trois régions: le Nord, l’Est et l’Ouest. La Nation est entourée par « the Forbidden Areas », une zone où règnent des créatures dangereuses et l’où personne, à part les Raiders, ne peut aller.
Nora se sait différente de ceux qui l’entourent depuis qu’elle est toute petite: elle est plus forte, plus rapide, plus intelligente et incarne l’exacte opposé de tout ce qu’on s’obstine à lui apprendre depuis son plus jeune âge, à savoir être altruiste et ne jamais prendre les gens de haut. Elle tente tant bien que mal de rester dans les rangs, mais c’est peine perdu.

« His puffy red face normalized and he pointed his small fat finger toward me and squeaked out: « Nora is a cold-hearted girl. » Like it’s some kind of sin. Maybe he’s right, maybe I’m cold-hearted, but that doesn’t mean I don’t have any feelings. I have plenty. I just don’t share them easily with anyone. »

Au début du livre, Nora ainsi qu’un groupe d’autres personnes de son âge sont arrivé à la fin de leur ‘enseignement’, et vont devoir subir un test qui déterminera le métier qu’ils feront. Comme on peut facilement le deviner, elle sera sélectionnée pour suivre la formation de Raider et aller à l’Ouest pour être entraînée durant 6 semaines aussi intenses que pleines de rebondissements. Après tout, on est dans un roman YA, non ?

tumblr_nltpeqeken1tq4of6o1_500

Le fait que chaque région suive des idées qui lui sont propres m’a un peu fait penser aux factions de Divergente, sans pour autant faire un exact copié-collé du principe, ce que j’ai beaucoup aimé.
L’Ouest est la région la plus avancée, la plus riche, et les gens les plus importants y sont mis en valeur, tout l’inverse donc de l’Est, et c’est là qu’on voit que Nora a malgré tout du mal à se détacher de ses croyances et des valeurs qu’on lui a inculquées, même si elles sont l’exacte opposé de sa nature.

Maintenant, comme tout roman Young Adult qui se respecte, il y a de la romance… Mais pas trop non plus. Lors de son entraînement de Raider, Nora fait la connaissance de Frederik, fils d’un des riches Lords dirigeant la nation. Frederik lui ressemble par bien des aspects, mais est également très différent d’elle. Il est un personnage mystérieux, arrogant mais terriblement sexy. Pendant une bonne partie du livre je ne savais pas trop quoi penser de lui, j’étais partagée entre l’adoration et la haine: il pouvait être la personne la plus sympa au monde pour, deux secondes plus tard, sortir quelque chose de tellement arrogant et hautain qu’on aurait envie de lui mettre deux paires de claques. Et puis tout ce mystère autour de lui m’a donné beaucoup de mal à le cerner, donc j’avais vraiment beaucoup de mal à me faire une idée sur lui. Mais au final… Je crois que je suis tombée amoureuse de lui. Même si c’est devenu clair à la fin du livre qu’il ne fait malheureusement pas parti des gentils, je peux pas m’empêcher de l’aimer (je suis une fille logique, je sais).

raw-54

J’ai beaucoup aimé comment leur relation a évolué. J’attendais un peu plus, mais c’est aussi bien ainsi, ça évite quelque chose de trop niais et précipité alors qu’ils ne se connaissent que depuis quelques semaines à peine. On sent qu’il y a quelque chose entre eux, on voit très rapidement leur alchimie, mais l’auteur a décidé de nous torturer, donc j’espère qu’il y aura un peu plus à ce niveau dans le prochain tome.

« We’re not even friends. He’s a bizarre breed, unreadable most of the time. »

Bien que ce livre ait une bonne dynamique, je l’ai trouvé un peu trop rapide. Comme je l’ai dit plus haut, il y a environ 250 pages, c’est la moitié de ce que je lis généralement (même si en ce moment mes lectures sont assez courtes), donc vous vous doutez bien que je l’ai fini en un rien de temps. L’histoire est tellement concentrée qu’on a pas le temps de comprendre ce qu’il se passe que le livre est déjà terminé et qu’on se retrouve avec pour seule pensée ‘WTF ?!’; j’aurais pas été contre une centaine de pages en plus, mais bon je ne vais pas me plaindre.

La mythologie Norse a une place importante dans ce livre, mais je ne vais pas trop rentrer dans les détails puisque je ne m’y connais pas trop. Je pense faire quelques recherches dessus pour me préparer pour le second tome, qui devrait sortir l’année prochaine (j’espère en tout cas !)

raw-10

Au final, ce livre a été une bonne surprise. Bien qu’un peu court et précipité, on découvre un univers incroyable qui ressemble au notre par bien des aspects. Les personnages sont tous super attachants et ne vous laissent pas indifférents, qui vous les aimiez ou les détestiez. Pour les fans de Fantasy/Dystopie comme moi, je vous le conseille vraiment !

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00

Publicités

2 réflexions sur “The Viking Assassin, tome 1: City of Skies de Farah Cook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s