Le chant de l’océan de Erika Boyer

▬ Synopsis

La relation de Stecy et Lucas souffre de leur passé respectif et si leurs sentiments les poussent irrémédiablement l’un vers l’autre, leurs vieux démons continuent de ronger le lien fragile qui les unit.

Sur le papier, leur couple n’a aucun avenir, mais en réalité, leur amour est une évidence et ils sont prêts à tout pour être ensemble.

Face à cet océan qu’ils chérissent tant, celui-là même qui rythme leur vie, ils feront tout leur possible pour être heureux ensemble. Mais cela sera-t-il suffisant ? Pourront-ils vaincre leurs ennemis en sachant que ces derniers se cachent à l’intérieur d’eux-mêmes ?

Si vous avez aimé Rose et Ethan, vous adorerez Stecy et Lucas dans ce spin-off de ‘Le langage des fleurs’ !


▬ Mon avis

« Si notre histoire était un livre, je peux t’assurer que ma déclaration d’amour n’en serait que le début. »

Avant de commencer cette chronique, je souhaitais remercier Erika pour l’envoie de son roman, que j’ai donc reçu en échange d’une chronique honnête.

J’avais particulièrement hâte de lire Le chant de l’océan, et ce depuis le moment où Erika a annoncé travailler sur un spin-off de son roman Le langage des fleurs. Donc vous pouvez certainement imaginer mon bonheur d’avoir la possibilité de le lire en avant-première !

Cependant attention, si vous avez l’intention de le lire mais n’avez pas lu Le langage des fleurs, je vous conseille vraiment de lire ce dernier avant de vous lancer dans Le chant de l’océan. En effet, bien qu’il s’agisse d’un spin-off, les événements qui y sont relatés se passent après. On peut plus ou moins prendre ce livre comme une suite, mais ce n’est pas exactement le cas puisqu’au lieu de suivre Rose et Ethan, on suit ici l’histoire de Stecy et Lucas.

Stecy et Lucas ont une histoire compliquée, et ce depuis le début. Si nous avions eu la possibilité d’en entrevoir une partie dans Le langage des fleurs, Le chant de l’océan est bel et bien un moyen de se rendre compte jusqu’où ça va.
Victime de son passé, Stecy ne parvient pas à aller de l’avant et de laisser Lucas entrevoir l’étendue de ses blessures, tandis que ce dernier a peur de ce que cette relation pourrait signifier pour le futur qu’il se bat à avoir.

En me lançant dans cette lecture, je m’attendais à tout sauf à me retrouver face à un roman abordant des sujets aussi durs. Erika ayant partagé le prologue du livre à la fin de Le langage des fleurs, j’avais déjà une petite idée de l’histoire de Stecy, mais ce n’était vraiment qu’un aperçu de la vérité. Ses blessures sont très profondes et l’empêchent de vivre pleinement.

« Je veux avancer, même si je n’y arrive pas de ma seule force. Je pense qu’un pas avec l’aide de quelqu’un est toujours mieux que de rester immobile à attendre que le hasard fasse le travail à ma place. »

Je me suis énormément reconnue en elle. Certes, je n’ai pas les mêmes antécédents qu’elle, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir l’impression de lire quelque chose que j’aurai pu dire. Elle se sent de trop dans une famille qui l’aime énormément, une tâche dans un tableau qu’elle trouve parfait. Je souhaite d’ailleurs remercier Erika pour avoir écrit un personnage avec une telle justesse; j’ai déjà relevé sa plume magnifique à plusieurs reprises, et j’ai trouvé qu’elle faisait justice au sujet traité ici.

source

Le personnage de Lucas m’a énormément surpris. Il est doux, attentionné et aimant, mais cache également une part d’ombre et un passé qu’il cherche à mettre de côté. Cette part d’ombre le rend complexe et attachant, et c’est ce qui m’a le plus attiré chez lui.

Leur histoire rencontre des hauts comme des bas et est loin d’être parfaite, mais c’est ce que j’aime le plus (et ce que je recherche) dans les histoires d’amour. Cela ne les empêche pas de se battre pour que ça marche malgré tout.

Bien que ce tome ne soit pas centré sur eux, Rose et Ethan font malgré tout parti de ce livre, et je dois dire que j’ai énormément aimé voir où en était leur histoire depuis la fin du Langage des fleurs. Ils font toujours parti de mes couples préférés, et je dois avouer qu’ils m’avaient quand même manqués.

Ma seule déception avec ce livre est sa taille. Je l’ai trouvé simplement trop court. Les sujets les plus importants qui y sont abordés ne sont pas survolés, mais une part de moi aurait aimé avoir quelque chose de plus long pour donner la possibilité de voir encore plus de détails de la relation de Stecy et Lucas. J’ai adoré ce que j’ai lu, je ne dis pas le contraire, mais 50 pages en plus n’auraient pas été de refus.

« Nos yeux en disent beaucoup trop ; ce sont des traîtres qui dévoilent tous les secrets de notre cœur. »

Malgré tout, j’ai réellement aimé ma lecture. Bien que le livre se passe en hiver, on ne peut s’empêcher d’avoir des summer vibes en le lisant, les personnages sont tellement attachants et l’histoire est addictive et se lit rapidement.

giphy1

Le roman sort en fin de semaine, et je ne peux que vous conseiller de l’acheter (et d’acheter Le langage des fleurs si ce n’est pas encore fait). L’histoire ne manquera pas d’en toucher plus d’un, que ce soit personnellement ou non.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx


▬ Infos sur le livre

    • Nombre de tomes: 2 tomes
    • Nombre de pages: 233 pages
    • Éditeur: Auto-édité
Publicités

2 réflexions sur “Le chant de l’océan de Erika Boyer

  1. Je suis toujours aussi fan de tes chroniques… Je sais que je te le dis chaque fois, tu dois te dire que je répète, mais j’aime vraiment trop ta façon de présenter les choses avec les citations et gifs ha ha ! Mais pour en venir au vrai sujet de ma visite ici… merci beaucoup pour ce retour. Merci de m’avoir lue, bien sûr, et merci d’avoir rédigé ce beau retour. 
On a déjà eu l’occasion de discuter autour du livre sur le groupe ou ailleurs alors je savais déjà ton avis mais c’est super d’en avoir un si détaillé ! Je suis contente que l’histoire t’ai plu malgré la longueur du livre que tu aurais aimé plus conséquente.

    En bref, merci ♡

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ce jolie commentaire Erika, ça me fait toujours plaisir de voir que tu aimes le format de mes chroniques ♡

      Je sais que je te l’ai déjà dit beaucoup de fois, mais merci infiniment de m’avoir proposé de faire parti de ce beau comité de lecture, ça me touche énormément ♡ Et le fait que ‘Le chant de l’océan’ que j’ai l’occasion de lire en tant que membre de ce comité le rend assez spécial à mes yeux puisque je t’avais découverte grâce à ton roman Le langage des fleurs.

      Donc merci, merci encore pour ta confiance ♡

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s