13 Reasons Why: Une série événement à voir absolument

Cela fait maintenant presque deux semaines que la série est sortie sur Netflix, et comme beaucoup de monde je me suis jetée dessus. Ça faisait déjà un petit temps que j’entendais parler de l’adaptation du livre de Jay Asher (qui me fait toujours de l’œil depuis ma bibliothèque d’ailleurs), et j’avais vraiment hâte de la voir, et ça a été un énorme coup de cœur comme j’en ai rarement.

Synopsis: Inspirée des best-sellers de Jay Asher, 13 Reasons Why suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ?

Source: Allociné

13-reasons-why-sur-netflixm432744

Je ne vous cache pas que même quelques jours après avoir terminé la série, c’est très dur de dire ce que j’en ai pensé, parce qu’il y a tellement de choses à dire dessus.
La première chose que je retiens de cette série est son réalisme en plus de son importance. Le harcèlement, la dépression et le suicide sont des sujets qui, encore aujourd’hui, sont tabou. C’est vrai qu’on essaie d’en parler plus, mais je pense que ce sont des sujets que les gens évitent très facilement. « Le harcèlement ? La dépression ? Le suicide ? Mais ça n’existe pas voyons ! » certaines personnes diraient. Pourtant c’est quelque chose de bien réel. J’ai déjà vu quelques séries essayant d’aborder le sujet, mais pour être honnête il est bien souvent survolé ou même minimisé, à croire que ce n’est pas quelque chose de grave.
En plus de ça, on a pu découvrir des sujets qui sont encore très peu abordés, mais qui sont pourtant des sujets tout aussi importants, comme le viol ou le slut-shaming.

La série traite le sujet de façon intéressante, en utilisant les cassettes laissées par Hannah pour jouer sur deux lignes temporelles: avant son suicide, et après, permettant ainsi de traiter le sujet sous plusieurs angles.

Dès le premier épisode il est évident que chaque cassette (et donc épisode) traitera d’une personne, et donc d’une raison qui a mené au suicide d’Hannah. Je ne vous cache pas que, comme Clay avec les cassettes, j’ai pris mon temps pour regarder les épisodes. Au plus on avance dans la série, au plus on se sent oppressés et on ressent vraiment l’état d’esprit d’Hannah.
Ainsi chaque épisode on découvre les pires moments qu’a vécu Hannah durant les derniers mois de sa vie. Les premiers peuvent paraître futiles et sans réelle importance, mais ils sont le point de départ de tout le reste. Comme le dit si bien Hannah, « c’est le début de la fin. »

“A lot of you cared, just not enough.”

Toutes les personnes se trouvant sur les cassettes lui ont fait du mal, que ce soit volontaire ou non; certains en la blessant, d’autres en restant passif. Je pense que cette série montre parfaitement comment un rien peut toucher une personne: on ne sait jamais comment une personne peut réagir à ce qu’on lui dit, il y a toujours un moment où ce sera la goûte d’eau qui fera déborder le vase.

547557052022b4b70_0

Durant toute la saison on voit comment la mort de Hannah a affecté la vie des personnes qui la connaissaient, que ce soit ceux qui sont sur les cassettes, les autres élèves de son lycée, le directeur et le conseiller du lycée ou encore ses parents. Parce qu’un suicide a toujours des conséquences.
Les parents d’Hannah attaquent le lycée en justice pour comprendre ce qui a pu pousser leur fille a se tuer. Bien sûr ce genre de procès révèle bien des choses, pas forcément en rapport avec le suicide d’Hannah, mais plutôt que l’image que l’on donne du lycée n’est pas aussi dorée qu’ils veulent bien le croire: mots méchants écrits sur les murs des toilettes, de plus en plus de personnes parlant de harcèlement, etc… Bien que la mort d’Hannah ne soit qu’un acte désespéré pour mettre fin à un cauchemar, beaucoup de choses ne seront révélées qu’après.

“You don’t know what goes on in anyone’s life but your own. And when you mess with one part of a person’s life, you’re not messing with just that part. Unfortunately, you can’t be that precise and selective. When you mess with one part of a person’s life, you’re messing with their entire life. Everything. . . affects everything.”

J’ai cru comprendre que dans les livres les parents avaient un rôle beaucoup moins important, laissant place aux adolescents et ce qu’ils ont fait à Hannah. Ici, on les voit essayer de comprendre ce qui a pu mené leur fille au suicide tout en continuant du mieux qu’ils peuvent d’avancer dans la vie.
Les personnages principaux sont tous magnifiquement bien interprétés, ils sont vrais et tous très différents les uns des autres, et bien que certains soient détestable aux premiers abords, on ne peut pas s’empêcher de s’attacher à eux (sauf Bryce et Courtney, là par contre j’ai aucune pitié).

mctwacduuzhzbfdxujrtgdd6xla

Cette série est juste un chef-d’œuvre. Par son authenticité, les sujets qu’elle traite et les personnages que l’on y retrouve, il est impossible de ne pas se sentir concerné. Tout est fait pour nous faire réagir, sans jamais exagérer la chose ni la romancer. La bande son est incroyable, et nous guide tout autant que la voix de Hannah dans son récit.
La série m’a détruite émotionnellement, j’ai rarement autant pleuré en regardant une série, mais je vous avoue que c’était très dur de ne rien ressentir. Et le fait que certains des sujets abordés me touchent personnellement n’a pas vraiment arrangé mes affaires !

La fin en ouverture laisse présager une deuxième saison, qui répondrait aux questions que l’on a pu ajouter dans notre liste lors du dernier épisode (je ne vais pas les écrire ici, mais je pense que ceux qui ont vu la série doivent se douter desquelles je parle).
Je suis généralement très dure quand je note une série, trouvant toujours quelque chose à reprocher, même si c’est un petit détail de rien du tout. Mais là je n’en ai pas trouvé.
J’ai l’impression d’en avoir dit à la fois trop et pas assez, mais le but n’est pas de vous sortir un roman.
Parce que cette série est tellement authentique et bien réalisée, que les personnages sont tous incroyables et complexes, et que je pense que tout le monde devrait la voir, c’est un 6/5 pour moi.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx

Bilan du mois de février

Bonjour vous ! On se retrouve aujourd’hui pour le bilan du mois de février. J’ai donc lu 7 livres pour un total de 1828 pages (oui, c’était beaucoup de petits livres). Mais bon, avec la fac je suis assez fière de moi malgré tout, et puis il y a quelques pavés qui m’attendent ce mois-ci! 3 livre ont rejoins ma biliothèque (1 achat et 2 concours). J’ai aussi fait la chronique de 2 séries et commencé une autre

Mes lectures

Mes nouveaux livres

Séries chroniquées

338349

Série commencée

riverdale


Et vous, qu’avez-vous lu/regardé ce mois-ci ?