Il faut parfois déplier les étoiles de Erika Boyer

Résumé

Tout au long de l’année, Eliott enferme ses vœux à l’intérieur d’étoiles en papier, dans l’espoir de les voir un jour se réaliser. Ils sont variés : monter tout en haut de la Tour Eiffel, avoir son BAC, manger une bonne brioche, acheter une nouvelle paire de baskets… À 16 ans, il y a tant de choses qu’il désire !

Mais quand Sora, son meilleur ami, prend sa jarre à souhaits et s’engage à en réaliser un par jour, pour se faire pardonner d’avoir encore oublié son anniversaire, Eliott n’est plus très sûr de vouloir que ses rêves deviennent réalité.

Parce que dans ses étoiles, il y a aussi de grands secrets, comme l’amour qu’il porte à Sora depuis des années…

24 jours, 24 vœux et 24 chances d’être démasqué.
Décembre promet d’être agité !

Mon avis

« Une étoile par jour, jusqu’à Noël, je te ferai vivre le meilleur mois de décembre de ta  vie pour rattraper cet anniversaire raté. »

Avant de commencer cette chronique, je souhaitais remercier Erika pour l’envoie de son roman et pour sa confiance.

Noël approche à grands pas, et c’est le moment parfait pour sortir les romances de Noël. Et si vous cherchez quoi lire, pas de panique : Erika Boyer vient de sortir un nouveau roman, qui est la lecture parfaite pour cette fin d’année !

Eliott et Sora sont les meilleurs amis du monde, et ce depuis des années. Ils n’ont (quasiment) pas de secrets l’un pour l’autre, ce qui n’empêche pourtant pas la déception ressentie par Eliott quand Sora oublie son anniversaire. Aussi, pour se faire pardonner, ce dernier décide de réaliser chaque jour un des rêves présents dans la jarre à souhaits de son meilleur ami. Mais c’était sans compter sur l’amour que celui-ci porte secrètement pour Sora, et sa crainte que son meilleur ami le découvre.
Une chose est sûre : décembre sera tout sauf ennuyant !

« J’ai parfois l’impression d’être un livre ouvert pour toute ma famille, pour tout le monde en fait. Heureusement que Sora déteste lire, il m’aurait grillé depuis longtemps. »

Il faut parfois déplier les étoiles est la lecture de Noël parfaite : une romance vraiment adorable, des personnages authentiques et beaucoup trop attachants, des thèmes importants, et une bonne dose de douceur.

Le roman est fait comme un calendrier de l’avent, et vous pouvez donc lire un chapitre par jour et le finir pour Noël. Et si je suis généralement quelqu’un de raisonnable quand il s’agit de mes calendriers de l’avent, cette fois-ci je n’ai pas su résister. J’ai donc fini ma lecture en à peine quelques jours (même si j’ai un peu traîné par moments histoire de faire durer le plaisir), et j’ai adoré ma lecture du début à la fin.

J’ai lu la majorité du livre dans le confort de ma chambre, et heureusement. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai crié dans un oreiller, ou posé mon livre parce que j’avais besoin d’extériorisé ma joie à certains passages. Je ne suis pourtant pas le genre de personne qui réagit à ce qu’elle lit (en tout cas pas extérieurement), mais là c’était plus fort que moi. Pour vous faire une idée, j’étais un peu comme ça tout au long de ma lecture :

Et ça c’était seulement le mode « normal ». Voilà.

Pour en revenir au livre, j’ai adoré les personnages, surtout Eliott et Sora, forcément, mais leur entourage également. L’amitié et la famille sont deux thèmes importants dans ce livre (surtout la famille), et j’ai trouvé qu’Erika abordait la chose avec énormément de justesse ; les familles des deux protagonistes sont très proches mais également très différentes mais c’est ce qui fait leur charme.

J’ai tellement aimé la relation entre Sora et Eliott. On n’a que le point de vue de Eliott, donc on ne peut voir leur relation qu’à travers ses yeux, mais ça ne nous empêche pas de voir tout l’amour qu’ils se portent l’un pour l’autre (même sans compter la « mission » de Sora).
De plus, tout comme Eliott, on n’a aucune idée des sentiments de Sora, si bien qu’on se retrouve plus d’une fois à ressentir la même chose qu’Eliott (voire encore plus parfois parce que punaise je les ship depuis la première page).

« La vie avec Sora est un grand huit dans lequel on m’a forcé à monter et où je fais mon possible pour ne pas lui vomir dessus. »

Comme vous pouvez vous en douter, Il faut parfois déplier les étoiles a été un gros coup de cœur pour moi. C’est le genre de lecture toute douce et parfaite pour Noël, qu’il nous faut en ce moment et qui fait un bien fou. Donc vraiment, si vous cherchez des romances de Noël, lisez celle-ci.
Comme je le disais plus haut, je l’ai lu d’une traite, mais je compte le relire l’année prochaine et essayer de suivre le format calendrier de l’avent (à voir si je finis par craquer ou non haha).

Note : 5 sur 5.

Infos sur le livre

Nombre de tomes: 2 tomes
Nombre de pages: 383 pages
Éditeur: Auto-édité

4 réponses sur « Il faut parfois déplier les étoiles de Erika Boyer »

  1. Erika

    Buuuh trop d’émotions pour moi cette chronique ;~; Merci beaucoup, beaucoup et beaucoup ! Ça me touche trop et ça me rend vraiment heureuse que tu aies autant aimé cette histoire. C’est mon premier YA, ma première histoire de Noël aussi, alors c’était stressant, mais savoir que tu as aimé m’aide à moins m’angoisser ♡
    Merci beaucoup de m’avoir une fois de plus suivie dans cette aventure et merci pour tes mots et tout l’amour que tu portes à Sora et Eliott ♡

    Aimé par 1 personne

    • Callmeluh

      Merci à toi d’avoir écrit ce roman 😭 c’était exactement ce qu’il me fallait.
      J’ai été surprise d’être aussi touchée par ce livre, mais en fait c’est pas étonnant puisque tu ne m’as jamais déçue depuis que j’ai découvert tes livres il y a 3 ans 💛
      Merci encore pour ta confiance ♡

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s