Arc of a Scythe, Tome 2 : Thunderhead de Neal Shusterman

Synopsis

Lecture VO

Intelligence artificielle omnipotente qui gère la Terre pour l’humanité, le Thunderhead ne peut en aucun cas intervenir dans les affaires de la Communauté des Faucheurs. Il ne peut qu’observer… et il est loin d’aimer ce qu’il voit.

Une année s’est écoulée depuis que Rowan a volontairement disparu des radars. Depuis, il est devenu une véritable légende urbaine, un loup solitaire qui traque les Faucheurs corrompus et les immole par le feu. La rumeur de ses faits d’armes se propage bientôt à travers tout le continent Méricain.

Désormais connue sous le nom de Dame Anastasia, Citra glane ses sujets avec beaucoup de compassion, manifestant ouvertement son opposition aux idéaux du « Nouvel Ordre » institué par Maître Goddard. Mais lorsque sa vie est menacée et ses méthodes remises en question, il devient clair que les faucheurs ne sont pas tous prêts à embrasser le changement qu’elle propose.

Le Thunderhead interviendra-t-il ? Ou se contentera-t-il d’observer la lente descente aux enfers de ce monde parfait ?


Mon avis

“Death must exist for life to have meaning.”

Plus d’un an après avoir lu le premier tome de cette trilogie, je me suis enfin décidée à lire la suite. Oui, il était temps. D’autant plus que j’ai acheté Scythe et Thunderhead en même temps, donc ce dernier est dans ma PAL… depuis quelques temps.
Malgré mon ressenti plutôt mitigé (mais plus positif que négatif) du premier tome, j’avais hâte de découvrir la suite, encore plus avec la fin de Scythe qui promettait du lourd. Et on peut dire que je n’ai pas été déçue.

giphy-6

Plusieurs mois se sont écoulés depuis que Citra est devenue Scythe Anastasia. Glanant ses sujets avec beaucoup de compassio et montrant ouvertement son opposition aux idéaux et méthodes du « Nouvel Ordre », elle est rapidement devenue importante dans la communauté des scythes.
Pendant ce même temps, Rowan a disparu de la circulation, et a pris le pseudonyme de Scythe Lucifer, se battant contre la corruption grandissante chez les scythes. Et si dans un premier temps seuls les scythes ainsi que le Thunderhead sont au courant de ses actes, les rumeurs finissent par se répandre parmi les habitants du continent Méricain.
Et avec l’étonnent retour d’une grande figure parmi les scythes, le futur de la communauté est de plus en plus incertain.

Par où commencer ?
En me lançant dans ce livre, je n’avais pas spécialement d’attentes. J’étais complètement tombée amoureuse de l’univers, oui, mais en soi ma lecture du premier tome n’avait pas été un coup de cœur.
Pourtant avec Thunderhead, j’ai eu exactement ce que je recherchais.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai adoré retrouvé Citra et Rowan (alors que leurs personnages ne m’avait pas touché plus que ça dans Scythe). S’ils sont devenus très différents l’un de l’autre, on se rend compte qu’au final ils luttent tous les deux contre les mêmes idéaux, même si leur approche est différente. De plus, j’ai trouvé ça réellement intéressant de voir en quoi leur position respective et leurs idéaux jouaient avec leur relation. D’ailleurs on peut dire adieu au début de romance qui se profilait entre eux. YES! (enfin, pour le moment, en tout cas il n’y en a pas dans ce second tome)

“The end doesn’t always justify the means. But sometimes it does. Wisdom is knowing the difference.”

À ces deux voix que l’on connaît maintenant bien, s’ajoute une troisième. En effet, on fait rapidement connaissance avec Greyson. Si au début je me demandais pourquoi on avait droit à son point de vue, on se rend rapidement compte qu’il joue un rôle essentiel à l’histoire, bien plus que lui-même ne le soupçonne.

De plus, grace à lui on découvre toute une partie encore insoupçonnée de l’univers imaginé par Neal Shusterman, en partie avec le monde des ‘Unsavories’, ces personnes que l’on qualifierai de criminels. Ils sont les seuls personnes sur Terre (avec les scythes) à ne plus pouvoir communiquer avec le Thunderhead, mais cet I.A. les surveille toujours de prêt, même si ces derniers pensent être dans l’ombre.

“How ironic, then, and how poetic, that humankind may have created the Creator out of want for one. Man creates God, who then creates man. Is that not the perfect circle of life? But then, if that turns out to be the case, who is created in whose image?”

Avec un nom pareil, il était évident que ce livre introduirait également, d’une manière ou d’une autre, la voix de Thunderhead. On découvre ainsi les pensées de cette entité après chaque fin de chapitre. Et j’ai trouvé ça à la fois fascinant et effrayant. Parce qu’au final, le Thunderhead n’est ni plus ni moins qu’une intelligence artificielle, mais une I.A. capable de ‘gouverner’ le monde entier, de contrôler la faune et la flore ainsi que la météo, mais également de surveiller la (quasi) totalité de la population, et ce en permanence. Non, absolument pas flippant.

giphy-7

Tout comme dans le premier tome, le rythme est assez lent, mais pour le coup ça ne m’a pas dérangé. Je pense que je m’y étais préparée cette fois-ci, et pour être honnête l’intrigue était tellement prenante que ça ne me posait aucun problème, je trouvais que ça allait même plutôt bien avec l’ambiance générale du livre.

Je me répète, mais je suis totalement fascinée et envoûtée par l’univers imaginé par Neal Shusterman. En plus d’être simplement incroyable, on sent qu’il y a un énorme travail derrière, et surtout que l’auteur a encore énormément de choses à nous faire découvrir.

“While freedom gives rise to growth and enlightenment, permission allows evil to flourish in a light of day that would otherwise destroy it.”

Ce second tome a été un gros coup de cœur pour moi. Et de loin. J’ai trouvé Thunderhead bien meilleur que Scythe, l’univers est toujours plus intrigant, les personnages plus intéressants et l’intrigue est très bien menée. À ce stade je ne peux que vous conseiller cette série, et si vous n’avez pas aimé le premier tome, s’il vous plaît, donnez une chance au second parce qu’il vaut vraiment la peine d’être lu.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx


Infos sur le livre

Nombre de tomes: 3 tomes
Livre disponible en VF: Oui
Nombre de pages: 515 pages
Niveau d’anglais: Normal
Éditeur: Walker Books Ltd

2 réponses sur « Arc of a Scythe, Tome 2 : Thunderhead de Neal Shusterman »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s