Violet Grenade de Victoria Scott

Lecture VO 

Domino: A runaway with blood on her hands.
Cain: A silent boy about to explode.
Madam Karina: A woman who demands obedience.
Wilson: The one who will destroy them all.

When Madam Karina discovers Domino in an alleyway, she offers her a position at her girls’ home in secluded West Texas. With no alternatives and an agenda of her own, Domino accepts. It isn’t long before she is fighting her way up the ranks to gain the madam’s approval…and falling for Cain, the mysterious boy living in the basement.
But the madam has horrible secrets. So do the girls in the house. So does Cain.
Escaping is harder than Domino expects, though, because the madam doesn’t like to lose inventory. But then, Madam Karina doesn’t know about the danger living inside Domino’s mind.
Madam Karina doesn’t know about Wilson.


“I’m not afraid. I don’t do fear. I’m the one who inflicts pain. I’m the monster beneath your bed, in your closet, in your head.”

J’ai décidé de lire ce livre sur un coup de tête. Il était dans ma PAL, le résumé avait l’air intéressant, et le livre en lui-même m’intriguais énormément. Je n’avais pas trop d’attentes, et je ne savais pas trop à quoi m’attendre non plus, mais certainement pas à ça !

18574429

La première chose que je peux dire c’est que ce livre est très différent des autres Young Adult que j’ai pu lire jusque maintenant. Peut-être parce que je ne suis pas du genre à lire des thrillers (j’aime vraiment trop la Fantasy), mais en mettant le genre de côté je me rend compte que j’ai rarement rencontré des personnages aussi développés et complexes qu’ici.
Domino est une jeune fille vivant à la rue après s’être enfuie de chez elle. Elle a un lourd passé auprès d’une mère devenue complètement folle. C’est ce passé qui l’a forcée à se construire une carapace pour se protéger des autres. Elle n’est pas du genre à s’attacher aux autres, elle ne partage rien de sa vie et évite toujours d’attirer de l’attention sur elle. Son passé auprès de sa mère a vue naître une face extrêmement sombre en elle, une partie qu’elle laissait prendre le contrôle pour ne pas avoir à faire face à ce cauchemar. Cette partie d’elle se fait souvent entendre, et devient presque une personne à part entière: Wilson. Durant la totalité du livre on la voit évoluer et s’ouvrir aux gens à qui elle accorde sa confiance.
Bien que sombre et mystérieux, j’ai beaucoup aimé Cain depuis notre toute première rencontre avec lui. Allez savoir pourquoi, puisqu’on ne connaissait alors absolument rien de lui. Il dégage quelque chose qui, je trouve, force la curiosité et la sympathie (sans pour autant qu’on ait pitié de lui). Il a un passé tout aussi sombre que Domino, et c’est certainement pour cette raison qu’ils se complètent et se comprennent aussi bien.

“He is broken like me. I am broken like him. But together, we fill our missing pieces-glue and gentle fingers and kisses on bruises.”

J’ai vu leur couple arriver depuis leur rencontre, et j‘ai beaucoup aimé le fait que l’auteure prenne son temps et ne précipite rien dans leur relation. Tout est calculé, très juste et surtout logique quand on prend en compte le passé difficile de chacun. Et puis surtout ce n’est absolument pas niais. Une romance comme je les aime !

giphy

Je vous avoue qu’au début du livre, et jusqu’à environ 30%, j’ai eu du mal à accrocher et je ne voyais pas trop où l’auteure voulait nous emmener. Mais je me suis accrochée, et j’ai bien fait, parce que la suite est explosive: passé ce stade, au plus on rentre dans le livre au plus on devient accro à notre lecture.
La maison de Madame Karina est un peu particulière, et j’ai eu mes suspicions sur cette dernière dès le début. Je pense qu’à force de lire des livres je commence à me méfier des personnages qui paraissent trop gentils et attentionnés. Et puis pour couronner le tout elle avait des accès de colère par moments, donc forcément ça donne la puce à l’oreille, et on se pose la question: qu’est-ce qu’elle a à cacher ?

L’ambiance générale de la totalité du livre est extrêmement sombre et pesante, ce qui est d’ailleurs ce qu’on recherche quand on lit un thriller; c’est encore plus le cas à partir du moment où Domino rejoint la maison de Madame Karina. Ses clients sont de riches personnes cherchant à échapper à la réalité le temps d’une soirée. Les filles de Madame Karina sont là pour les divertir; dessin, chant, danse, simple discussion: tout est bon pour recueillir les faveurs des invités. Mais ce n’est pas si simple que ça. Les filles ont la possibilité de monter des échelons, ce qui leur permet de garder de plus en plus d’argent qu’elle gagne au fil de leur ascension. Mais Madame Karina et sa maison de divertissement cachent bien plus de choses qu’on ne pourrait le croire aux premiers abords, et j’ai adoré les découvrir aux côtés de Domino au fil de ma lecture.

“That word is like a bedside lamp in the dead of night. Eerie shadows, sudden creaks, footsteps falling lightly across your blackened room, all soothed with a little switch. Family.”

Au final malgré un début un peu difficile et long, j’ai complètement adoré ma lecture ! La plume de l’auteure est fluide et addictive, les personnages sont complexes mais attachants, et l’intrigue est menée avec beaucoup d’intelligence. Il s’agit du premier livre de cette auteure que je lis bien que je la connaisse depuis quelques temps maintenant, mais je suis certaine qu’il ne sera pas le dernier ! Si vous êtes à la recherche d’un bon thriller YA, je vous le conseille vraiment !

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00

Publicités

Une réflexion sur “Violet Grenade de Victoria Scott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s