The Dark Artifices, Tome 2: Lord of Shadows de Cassandra Clare

397Lecture VO 

Would you trade your soul mate for your soul?

A Shadowhunter’s life is bound by duty. Constrained by honor. The word of a Shadowhunter is a solemn pledge, and no vow is more sacred than the vow that binds parabatai, warrior partners—sworn to fight together, die together, but never to fall in love.

Emma Carstairs has learned that the love she shares with her parabatai, Julian Blackthorn, isn’t just forbidden—it could destroy them both. She knows she should run from Julian. But how can she when the Blackthorns are threatened by enemies on all sides?

Their only hope is the Black Volume of the Dead, a spell book of terrible power. Everyone wants it. Only the Blackthorns can find it. Spurred on by a dark bargain with the Seelie Queen, Emma; her best friend, Cristina; and Mark and Julian Blackthorn journey into the Courts of Faerie, where glittering revels hide bloody danger and no promise can be trusted. Meanwhile, rising tension between Shadowhunters and Downworlders has produced the Cohort, an extremist group of Shadowhunters dedicated to registering Downworlders and “unsuitable” Nephilim. They’ll do anything in their power to expose Julian’s secrets and take the Los Angeles Institute for their own.

When Downworlders turn against the Clave, a new threat rises in the form of the Lord of Shadows—the Unseelie King, who sends his greatest warriors to slaughter those with Blackthorn blood and seize the Black Volume. As dangers close in, Julian devises a risky scheme that depends on the cooperation of an unpredictable enemy. But success may come with a price he and Emma cannot even imagine, one that will bring with it a reckoning of blood that could have repercussions for everyone and everything they hold dear.


“We get used to living one way, even if it’s a bad way or a hard one. When that’s gone, there’s a hole to fill. It’s in our nature to try to fill it with anxieties and fears. It can take time to fill it with good things instead.”

L’attente pour Lord of Shadows est maintenant terminée, et sans surprise j’ai dévoré ce livre ! Cassandra Clare est une magicienne, c’est incroyable à quel point j’aime ses livres. Encore une fois je remarque qu’elle a beaucoup évolué depuis le premier tome de The Mortal Instruments: l’univers qu’elle a créé est de plus en plus complet, ses personnages sont plus développés, et plus généralement sa plume est beaucoup plus addictive. J’avais déjà remarqué ça lors de ma lecture de Lady Midnight l’année dernière, mais c’est quelque chose qui m’a frappé une nouvelle fois lors de ma lecture.
Après le méga cliffhanger sur lequel terminait Lady Midnight, je n’avais qu’une seule hâte: lire la suite. Et je n’ai pas du tout été déçue !

jennifer-lawrence-fangirling-whoalawrence

Nous retrouvons donc Emma, la famille Blackthorn, Kieran et Kit ! BEAUCOUP DE KIT. Et je ne suis que joie. On le voyait très peu dans le tome précédent, mais ici il était beaucoup plus présent, et avait un rôle important également. Ses points de vue nous ont également permis de suivre un peu plus les jumeaux Ty et Livvy que j’aime tellement. On découvre ainsi la relation entre les jumeaux, mais également comment Kit s’ajoute à ce duo inséparable. En parfait Herondale, il m’a énormément fait penser à Jace avec son sarcasme à toute épreuve, et puis physiquement ils se ressemble aussi pas mal. Ayant été élevé en se méfiant des shadowhunters, il doute sans cesse de sa place et pense plusieurs fois à s’enfuir, et moi tout ce que j’ai envie de faire c’est le prendre dans mes bras et lui dire que tout ira bien.

“His body had taken over, and he’d fought, and he’d even, in a small, strange, hidden way, enjoyed it.”

Tout comme dans le premier tome, la relation entre Emma et Julian est une véritable torture émotionnelle (mais le genre qu’on redemande encore et encore). Ils sont clairement faits l’un pour l’autre, ils ont clairement des sentiments l’un pour l’autres, mais leur situation les oblige à rester séparés. Ils brisent mon cœur en millions de morceaux, mais je les aime tellement, je les ship tellement que je ne fais même plus attention.
Vous vous rappelez, dans mon dernier tag, quand je disais que les triangles amoureux me saoulaient de plus en plus ? Et bien le triangle Kieran/Cristina/Mark est l’une des rares exceptions. J’aime tellement la dynamique qu’il y a  entre eux, et je ne sais pas qui shipper avec qui ! C’est juste impossible. J’aime aussi le fait que même si c’est évident qu’il s’agit d’un triangle amoureux, on a pas toujours cette impression de jalousie comme on trouve généralement dans ces cas là. C’est même plutôt l’inverse; il y a une grande complicité entre eux 3, et j’ai vraiment hâte de découvrit où tout ça va nous mener dans le troisième tome.
Et pour couronner le tout, d’autres (possibles) couples ont été ajoutés dans ce livre. Oui, encore. Mais que voulez vous, peu importe le nombre de ships que Cassie introduit, je les aime tous !

19453400

J’ai trouvé ce tome beaucoup plus dark que Lady Midnight. Comme toujours il y avait beaucoup d’humour, mais l’atmosphère qui s’en dégageait était beaucoup plus sombre. On en découvre enfin un peu plus sur la menace contre laquelle nos personnages vont devoir se battre, ou devrai-je dire les menaces. C’était assez vague dans le premier tome puisqu’on se concentrait principalement sur le Guardian, mais dans Lord of Shadows on voit enfin l’ensemble du tableau (façon de parlé) ! Et heureusement, parce qu’après Lady Midnight je ne voyais pas trop où ça nous menait et ça me faisait peur.

J’ai adoré revoir d’anciens personnages comme Jace, Magnus ou encore la Seelie Queen (oui oui, elle aussi), et enfin faire la connaissance du Unseelie King. Comme d’habitude lorsqu’il s’agit des livres de Cassie, l’intrigue était bien menée avec toujours beaucoup de suspens. Il y a très peu de chose que j’ai vu venir, et je ne me suis pas ennuyée une seconde !
Dans ce nouveau tome on en découvre encore plus sur l’univers imaginé par l’auteur, et aussi effrayant soit-il, j’ai été fasciné par ces nouveaux horizons que nous fait parcourir Cassandra.

“There is truth in stories,” said Arthur. “There is truth in one of your paintings, boy or in a sunset or a couplet from Homer. Fiction is truth, even if it is not a fact. If you believe only in facts and forget stories, your brain will live, but your heart will die.”

Ce livre était incroyable, pleins de surprises et de rebondissements… en d’autres mots PARFAIT. J’ai pleuré, ri et fangirlé comme pas possible en lisant ce livre, et je ne pensais pas que c’était possible d’aimer encore plus ces personnages mais apparemment si.
Le plus dur va être d’attendre non pas un mais deux ans pour lire la suite. POURQUOI ?! Je suis pas sûre de survivre, mais bon je me dis que d’ici là Cassie va commencer de nouvelles saga dans cet univers donc j’aurai de quoi me faire patienter, mais quand même… Va falloir être courageux.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx

Publicités

6 réflexions sur “The Dark Artifices, Tome 2: Lord of Shadows de Cassandra Clare

  1. Je vais lire Lady Midnight en Juillet en Lc! J’ai hâte de commencer cette sage et puis en 2018 si j’ai bien compris on va avoir droit à deux nouvelles (et normalement les 2 dernières) saga du monde des Shadowhunters <3 <3 <3

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s