A Court of Thorns and Roses, Tome 3: A Court of Wings and Ruin de Sarah J. Maas

398Lecture VO 

Looming war threatens all Feyre holds dear in the third volume of the #1 New York Times bestselling A Court of Thorns and Roses series.
Feyre has returned to the Spring Court, determined to gather information on Tamlin’s maneuverings and the invading king threatening to bring Prythian to its knees. But to do so she must play a deadly game of deceit-and one slip may spell doom not only for Feyre, but for her world as well.
As war bears down upon them all, Feyre must decide who to trust amongst the dazzling and lethal High Lords-and hunt for allies in unexpected places.
In this thrilling third book in the #1 New York Times bestselling series from Sarah J. Maas, the earth will be painted red as mighty armies grapple for power over the one thing that could destroy them all.


“Remember that you are a wolf. And you cannot be caged.”

OH.MY.GOD.

Je suis surprise d’être encore en vie après avoir terminé ce livre, qui a été, comme les tomes précédents, un énorme coup de cœur. C’était le livre que j’attendais le plus cette année, et je n’ai pas été déçue !
Il y a des lectures qui vous donne envie de faire des chroniques de 3km, et d’autres où vous restez devant l’écran pendant des heures à vous demander comment vous allez formuler tout ce que vous avez ressenti. Ce livre rentre dans cette catégorie. Beaucoup trop de sentiments et pas assez de mots.

uyf7dlz

/!\ Cette chronique contient des spoilers des 2 premiers tomes /!\

Je me suis lancée dans ma lecture de ACOWAR dès sa sortie, je ne pouvais juste pas attendre de voir comment tout ça allait se terminer (j’avais fait en sorte de ne plus avoir de lecture en cours). En plus d’être un réel ascenseur émotionnel, ce tome est le dernier livre durant lequel on suivra l’histoire de Feyre, et autant vous dire tout de suite que dire au revoir aux personnages a été très dur, mais Sarah J. Maas a laissé entendre qu’on les reverra dans les tomes suivants de la saga, même s’ils ne seront pas les personnages principaux.

Ce tome a été tout ce que j’espérais et même plus encore. Comme toujours la plume de Sarah est addictive et j’aurai été capable de finir le livre en une journée si je n’avais pas eu d’examens. Comme ça avait été annoncé, nous retrouvons d’anciens personnages et de nouveaux sont introduits, l’occasion pour nous d’enfin faire la connaissance avec tous les High Lords des autres courts.

“My goal was bigger than revenge. My purpose greater than personal retribution.”

L’action reprend quelques semaines après la fin de ACOMAF. On retrouve donc Feyre en espion dans la court de Tamlin, prête à récupérer autant d’informations que possible et à se venger par la même occasion. J’ai adoré voir comment Feyre s’en sortait pour obtenir ce qu’elle voulait, j’ai même été impressionnée qu’elle parvienne à faire croire à tous qu’elle était complètement innocente. J’ai par contre trouvé son besoin de vengeance puéril et agaçant, d’autant plus qu’elle ne voyait pas sur le long terme, mais elle-même reconnait son erreur plus tard dans le livre, et dans un sens ça prouve qu’elle n’est pas parfaite.
Heureusement pour moi, on ne reste pas longtemps dans la Court du Printemps (c’est comme ça qu’ils l’ont traduit je suppose ?) et donc on a pas à supporter Tamlin trop longtemps. Avec tout ce qu’il s’est passé dans le tome précédent, je ne le supporte plus. Malgré tout j’ai aimé comment Sarah l’a fait évoluer ici, même si ce serait malhonnête de ma part de ne pas dire que j’aurai aimé le voir souffrir; son évolution est logique après tout ce qu’il lui est arrivé, et au final je pense qu’il m’a surtout fait pitié (mais je ne l’aime pas pour autant, faut pas pousser non plus).

jade_im_honest

Tous se préparent à la guerre maintenant inévitable contre Hybern. Feyre et les membres de la Court de la Nuit (mon dieu que ça fait bizarre dit en français) se mettent à la recherche d’alliés potentiels contre cette menace qui les dépasse en nombres et en ressources. Les relations entre les différentes courts vont être testées, la loyauté de chacun sera mise à l’épreuve ainsi que leur courage.

“It is a new world, and we must decide how we are to end this old one and begin it anew.”

Comme toujours Sarah a extrêmement bien développé les relations entre nos personnages, allant toujours dans la logique des choses, que ce soit pour nos OTP ou pour les autres. Sarah est également très douée pour garder un équilibre dans ses chapitres, nous révélant tout en temps et en heure pour garder le suspens, même si j’avoue avoir quand même deviné un ou deux détails.
Qui dit dernier tome dit réponses à nos questions. Et j’en avais accumulé beaucoup depuis le premier tome. La quasi totalité de mes questions ont été répondues (à l’exception d’une ou deux), refermant ainsi le chapitre de l’histoire de Feyre et Rhys définitivement.

Bien que ce livre soit incroyable et m’ait complètement détruite, je pense que le tome précédent restera mon préféré. Contrairement à ACOMAF qui était, à mon sens, parfait, il y a quelques détails qui m’ont un peu gêné pendant ACOWAR, ou en tout cas en prenant du recul après avoir terminé ma lecture.
L’apparition de nouveaux personnages a été l’occasion pour Sarah de rajouté de la diversité dans son univers, et notamment d’introduire des personnages membres de la communauté LGBT+, ce que je trouve vraiment bien, mais le problème n’est pas là: il y a eu quelques maladresses lorsqu’elle parlait de ces personnages, ce qui est dommage et qui aurait pu facilement être évité je pense.
Mon autre problème a été le rythme de certains passages. J’ai eu l’impression que certains passages vraiment importants étaient un peu bâclés et d’autres moins importants étaient plus développés, ce qui m’a un peu gêné et a compliqué un peu les choses.
Ce sont de petits détails en apparence, qui n’ont pas forcément un impact important sur mon appréciation du livre, mais qui sont malgré tout importants pour moi, et c’est pour cette raison que A Court of Mist and Fury restera mon tome favoris de cette saga.

Bien sûr ça ne m’a pas empêché d’adoré ma lecture, bien au contraire ! Sarah a un don pour créer des personnages incroyables et des mondes tout aussi époustouflant, sa plume nous fait rentrer facilement dans l’univers qu’elle créé et c’est toujours un pur bonheur de lire ses romans. Comme je l’ai dit au début de cette chronique, dire au revoir à ces personnages que j’aime tant a été un crève cœur, et de toute façon je compte relire la saga entière un jour, c’est obligé.

obvs

Finalement j’ai réussi à dire pas mal de choses sur ce livre, même si je ne vous cache pas que ça a été très dur. J’ai l’impression d’avoir encore tellement de choses à dire dessus, mais si j’en dit trop j’ai peur de vous spoiler sans le vouloir, donc je pense que c’est aussi bien comme ça (et puis la chronique est déjà assez longue). Maintenant si vous le permettez je m’en vais retourner dans mon lit et fixer un point pendant une durée indéterminée, parce que oui, même quelques jours après l’avoir terminé je ne m’en suis toujours pas remise. Je suis vide de l’intérieur.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx

Publicités

3 réflexions sur “A Court of Thorns and Roses, Tome 3: A Court of Wings and Ruin de Sarah J. Maas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s