Shatter Me, Tome 1 de Tahereh Mafi

397Lecture VO

« Ne me touche pas », je lui murmure.
Je mens mais ne lui dis pas.
J’aimerais qu’il me touche mais ne lui dirai jamais.
Des choses arrivent quand on me touche.
Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles.

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse à cause d’un accident. Un crime. 264 jours sans parler, ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance. Pourquoi est-il enfermé avec elle ? Pourquoi lui pose-t-il tant de questions ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?
Le monde de Juliette est régi par un organisme tout-puissant, le Rétablissement. Il contrôle l’accès à la nourriture, à l’eau et n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Avide de pouvoir absolu, le fils du leader, Warner, contrôle sa propre armée et son propre territoire. Mais ce qu’il désire par-dessus tout, c’est Juliette.
Avant d’en faire sa captive, il l’a observée en cachette pendant des années. La malédiction de Juliette est pour lui une force, une arme inestimable.
Mais cette dernière n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…


“All I ever wanted was to reach out and touch another human being not just with my hands but with my heart.”

Cette saga est dans ma wishlist depuis pas mal de temps maintenant, et j’avoue que, comme beaucoup d’autres séries, elle n’était pas parmi mes priorités de lectures… jusqu’à ce qu’une suite soit annoncée, et mon intérêt pour les livres de Tahereh Mafi a été renouvelé ! J’avoue que ce premier tome, bien que vraiment bien, n’a pas été aussi bon que je l’espérais.

La première chose que j’ai à dire sur cette saga, ou plutôt sur l’auteure, c’est à quel point je suis tombée en amour pour sa plume. Elle a une plume tellement poétique, magnifique et très addictive, chaque phrase est une œuvre d’art qu’on voudrait accrocher sur un mur. J’avais déjà entendu parlé de la beauté de sa plume, mais rien ne vaut de le découvrir par soi-même !

adventure-time-finn-beautiful

On suit donc l’histoire de Juliette. Enfermée dans un asile à la suite d’un accident quelques années plus tôt, elle n’a pas eu de contact humain depuis des mois. N’ayant jamais eu de réelle relation avec qui que ce soit en amitié comme en amour, même avec ses parents, on peut dire qu’elle n’a pas un passé facile.
Malgré le fait qu’elle soit persuadée d’être saine d’esprit, je pense qu’il lui manque quand même une case ou deux, même si elle reste plutôt normale pour une fille avec une vie comme la sienne. Comme ce n’est que le premier tome on ne sait pas grand chose sur son don, si ce n’est qu’elle est capable de tuer des gens rien qu’en les touchant, ce que je trouve vraiment original, donc j’ai vraiment hâte de voir comment cette partie va se développer. Toute sa vie elle a été rejetée, maintenant utilisée, et elle a enfin décidé de faire quelque chose, même si à la base cette idée ne venait pas d’elle.

“I only know now that the scientists are wrong.
The world is flat.
I know because I was tossed right off the edge and I’ve been trying to hold on for 17 years. I’ve been trying to climb back up for 17 years but it’s nearly impossible to beat gravity when no one is willing to give you a hand.”

J’ai bien aimé le personnage d’Adam, mais sans plus. Il était bien parti pour trouver une place dans mon cœur, mais au bout d’un moment je me suis rendue compte qu’il n’est pas si exceptionnel que ça. Il est définitivement intéressant, et même si pas mal de choses ont été révélées sur lui, j’espère qu’on a pas fini d’en découvrir et qu’il évoluera encore plus.
Sa romance avec Juliette m’a saoulée. Au début j’ai trouvé ça mignon, encore plus avec l’histoire d’Adam et leur passé commun, mais au bout d’un moment ça devient niais à mourir, et j’ai même eu l’impression que ça prenait le dessus sur le reste. STOOOP. PAR PITIÉ. Généralement j’adore les romances dans ce genre, mais là c’était vraiment trop. Beaucoup trop.

tumblr_odgs0n9m6m1u2xgu1o1_500

Warner est un personnage tellement intéressant. J’ai eu du mal à le cerner, j’ai toujours du mal d’ailleurs, et malgré ses tendances obsessives, je commence à vraiment bien l’aimer. Voire même à beaucoup l’aimer. Je pense que c’est le personnage le plus intéressant du livre, même s’il fait parti du Rétablissement et, par la même occasion, du camp des villains. On ne sait pas grand chose sur lui, du coup c’est assez dur de se faire une opinion, mais j’ai vraiment hâte d’en découvrir plus.

La dystopie ici est assez particulière sans être incroyable et unique pour autant (très logique, je sais). La situation dans laquelle se retrouve le monde imaginé par l’auteure est tout à fait plausible, et c’est même une situation dans laquelle on pourrait se retrouver d’ici plusieurs décennies avec le réchauffement climatique et les espèces animales qui disparaissent. Le gouvernement corrompu qui se voit obligé de se battre contre un groupe de rebels n’est pas un sujet nouveau, ne donnant ainsi pas l’occasion à cette dystopie de sortir du lot.

“I never thought it would get this bad. I never thought the Reestablishment would take things so far. They’re incinerating culture, the beauty of diversity. The new citizens of our world will be reduced to nothing but numbers, easily interchangeable, easily removable, easily destroyed for disobedience.
We have lost our humanity.”

Néanmoins j’ai été déstabilisée par le fait qu’aucun repère géographique n’est mentionné: on ne sait pas dans quel pays cela se passe (même si on se doute qu’il s’agit des USA), on a aucun nom de ville pour se repérer, du coup j’étais un peu perdue au début, mais au final j’ai fini par m’habituer. Cette absence de noms n’empêche pas l’auteure de décrire les quelques paysages et les lieux que nos personnages traversent, effaçant en partie cette particularité.
L’histoire en elle-même était vraiment bien, malgré le fait que, comme je l’ai dit plus haut, la romance prend un peu trop le dessus sur le reste. Il y a eu pas mal de plot twists, certains que j’ai vu venir, d’autres non, et plus généralement l’intrigue est bien menée avec une bonne balance entre les moments d’actions et les moments un peu plus calmes. L’évolution des personnages est longue mais constante, et malgré les quelques petits problèmes que j’ai eu avec ma lecture je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Ce livre a été une bonne lecture, mais pas exactement comme je l’espérais. Je pense avoir mis la barre assez haute, notamment parce que j’entendais tellement de bien de cette saga. Je ne vais pas m’arrêter là, ce serait stupide, mais je ne pense pas me jeter sur le deuxième tome tout de suite.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx00

Publicités

3 réflexions sur “Shatter Me, Tome 1 de Tahereh Mafi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s