La Guerre du Lotus, tome 3: Endsinger de Jay Kristoff

301Lecture VF

Alors que la guerre civile éclate, la Guilde du lotus s’apprête à utiliser son invention la plus meurtrière, afin d’unifier l’empire sous le règne de la peur. Yukiko et Buruu se voient contraints de prendre la tête de la rébellion, faisant appel à de nouveaux alliés et de vieux amis. Mais le passé de Buruu rend la tâche difficile, et la confiance des Kagé est fragilisée par la trahison qu’ils viennent de subir. Avec l’arrivée d’un nouvel adversaire dans la bataille, la victoire est plus qu’incertaine. Or le lotus sanguin cache un ultime secret, une menace qui signera la fin de Shima…


C’est après un peu plus d’une semaine plongée dans ce livre que j’ai finalement terminé La Guerre du Lotus. L’envie de lire m’a un peu manquée ces derniers jours, remplacée par mon envie de rattraper mes séries en retard. Mais la fin d’année m’a motivé à terminé Endsinger (je voulais absolument le compter dans mes lectures 2016). C’est donc après avoir séché mes larmes que je me lance dans cette chronique !

“An avalanche starts with one pebble. A forest with one seed. And it takes one word to make the whole world stop and listen. All you need is the right one.”

Avant de commencer ce livre, j’avais plusieurs appréhensions (autre que le fait de terminer la trilogie), notamment que l’auteur parvienne à utiliser tous les éléments qu’il nous a donné jusque là sans pour autant en faire trop et que le tout soit cohérent, même si c’est le plus gros tome de la trilogie. Et il a réussi (on parle de Jay Kristoff quand même donc c’est normal) !

Comme entre le premier et le deuxième tome, on reprend l’intrigue quelques temps après les événements du tome deux. Yukiko est retourné dans les Iichi avec les Kagés et se prépare pour le combat final contre la Guilde du Lotus. Après une division dans le groupe des rebelles, ils vont trouver des alliés plutôt inattendus, mais vont également se retrouver dans une guerre sur plusieurs fronts. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ce dernier tome est rempli de rebondissements. Bon après je me suis fait spoil certains détails donc je m’attendais à certains passages, mais ça ne m’a pas empêché d’être surprise la plupart du temps.

tumblr_inline_oiv2zr4lqw1t9nwdd_500

C’était incroyable d’en découvrir encore plus sur les personnages, notamment Buruu et Hana, dont on a enfin découvert les origines et le passé. Le passé de Buruu m’a fait vraiment mal au cœur et on comprend mieux pourquoi il se trouvait à Shima au début du tome un et surtout pourquoi il n’avait pas de nom à ce moment-là.
Pour Hana on commençait à avoir des indices depuis le tome deux donc la révélations sur ses origines était un peu moins surprenante, mais plutôt la tournure que les choses vont prendre à la suite de ça.

Comme dans les premiers tomes, les affrontements sont sanglants et rythmés, il y en a plus aussi (#ilikeit), et malheureusement tous nos personnages ne survivent pas….

9627612

Mon paquet de mouchoirs entier a du y passer je pense, j’étais une vraie fontaine qui ne voulait plus s’arrêter (surtout que c’est toujours des personnages bien qui meurent, ce serait pas drôle sinon…)

Comme je l’ai dit plus haut, Jay Kristoff a réussi a regroupé tous les points clés de la série dans ce dernier tome tout en gardant une intrigue cohérente: les onis, les gaijin, la Guilde du Lotus, les serpents des mers, ils sont tous là !! Toutes les réponses à nos questions sont répondues durant la totalité du livre, on va de révélation en révélation, ce qui ne nous donne qu’une envie: dévorer le livre d’une traite pour tout savoir (ce que je n’ai pas fait mais que j’avais très envie de faire !). Entre trahisons, alliances et affrontements, on a pas le temps de s’ennuyer.

tumblr_inline_odcknefpdv1radug7_500

C’est difficile de vous en dire plus sans rien révéler, mais en tout cas j’ai eu un réel coup de cœur pour ce livre (pour la trilogie complète d’ailleurs !) et j’ai été vraiment super triste de terminer la saga et de devoir quitter tous ses personnages super attachants et ce monde magnifique.
L’épilogue était parfait et boucle définitivement la boucle. La fin m’a a la fois brisé le cœur et fait pleurer de joie, et je pense que c’était l’épilogue qu’on avait besoin pour terminer la trilogie.

Donc malheureusement pour moi La Guerre du Lotus est terminée, mais j’aime tellement Jay Kristoff que je lirai tous les livres qu’il écrira (déjà faut que je lise tous ceux déjà parus donc…), et c’est sans surprise que je met la note de 5/5 sur ce dernier tome.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx

Publicités

4 réflexions sur “La Guerre du Lotus, tome 3: Endsinger de Jay Kristoff

  1. Je commente ici alors que je devrai le faire sur le tome 1 de la saga mais OSEF, wesh. C’est Jay Kristoff l’auteur ? Je l’ai découvert avec Illuminae qu’est trop cool, et cette série a des superbes couvertures et puis, c’est nipponisant, IL FAUT QUE J’Y LISE. Voilà.
    Merci de m’avoir ouvert les yeux mdr
    Bisouilles
    Kin

    J'aime

  2. Je suis trop contente que t’aies fini la Guerre du Lotus, omg ce tome était trop beau et trop triste. Rien que de repenser à tous ces morts, ARG. TuT Maintenant tu dois lire Nevernight ! 8D

    J'aime

    • Ouiii. Je crois que j’ai rarement pleuré à ce point ahah ! D’un côté je m’y attendais que tout le monde n’aurait pas survécu, mais en même temps… TROP DE MORTS.
      C’est prévu pour cette année, je sais pas encore quand mais je verrai ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s