Throne of Glass, Tome 2: La reine sans couronne

159

 

Après un an d’emprisonnement dans les mines de sel, Keleana a gagné sa liberté en devenant l’assassineuse attitrée du roi. Pourtant, Keleana est loin d’être dévouée à la couronne… Et jouer le jeu du simulacre est d’autant plus difficile que les ordres du roi l’obligent à menacer ceux qu’elle voudrait protéger. Les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde, cependant, l’obligeront à faire un choix, au péril de sa vie…


REVIEW

Après avoir dévoré le premier tome de la saga Throne of Glass, c’est sans trop de surprise que je me suis lancée dans la lecture du 2ème tome, et j’avoue même l’avoir préféré au premier, mais je vous laisse découvrir tout ce que j’ai à dire.

Dès le début du livre, on retrouve Keleana en tant que Champion du roi, quelques temps ont passés depuis la fin du tournoi qui lui a donné cette position. Et elle se comporte enfin en l’assassin badass qu’on s’attend qu’elle soit, et bien sûr elle est toujours aussi arrogante, mais comme je l’ai dit dans la review du tome précédent, on finit par s’y habituer. Donc rien que d’entrée le livre nous met directement l’eau à la bouche.
La romance est toujours présente, mais beaucoup moins que dans le tome 1, ce qui nous laisse beaucoup plus profiter de la nouvelle intrigue que nous propose ce livre.

C’est au cour d’une de ses missions données par le roi qu’elle va découvrir beaucoup de choses sur ce dernier, même certains détails qu’elle aurait préféré ignorer, et c’est malgré elle qu’elle se retrouvera au cœur d’un mouvement de rébellion d’une ampleur insoupçonnée : tous les ingrédients pour nous rendre accros sont là !

Ce livre est un enchaînement d’événements et de scènes incroyables qui nous laissent scotcher au livre. On se rend enfin compte à quel point Keleana mérite son titre d’Assassin d’Adarlan. Dorian et Chaol restent fidèles à eux-mêmes, sauf peut-être Dorian qui commence enfin à devenir un personnage intéressant qui va au-dessus du statut de beau prince qui ne sert pas à grand chose à part à décorer. La relation entre Keleana et Chaol se développe d’une manière un peu trop prévisible à mon goût, mais un peu moins niaise que celle de Dorian et Keleana dans le premier tome.
La magie prend une place plus importante ici, et aura même un rôle important dans la découverte des secrets du roi ainsi que ceux d’autres personnages, qui m’ont donné certaines suspicions sur eux dont beaucoup se sont avérés vrais, notamment sur Keleana, en partie grâce au nom du livre qui ne passe pas inaperçu.

En résumé ce livre est un concentré d’actions, de révélations, de sang et de magie, bien plus prenant que le premier tome, et prend donc également un place parmi mes lectures favorites.

rh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkxrh2dzkx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s